Drawings / Dessins

Point-Ligne-Plan >

Le dessin est un moyen de tracer la vie.

 

Je dessine comme si j’écrivais un texte sur un moment de la vie avec des lettres alphabétiques ou autres, comme si je prenais des photographies quotidiennes, mais lentes et longues dont chaque partie est touchée par mes doigts.

 

Tamina, dans Le Livre du Rire et d’Oubli de Kundera, regardant en arrière sur un radeau qui dérive sur l’eau, empoignée par son passé si bien qu’elle oublie son présent en train de s’anéantir, j’ai commencé à tracer ses cheveux et l’eau qui la perd. Cela fait environ 10 ans que je continue à faire ces traits fins, qui contiennent le temps que j’y ai passé et qui deviennent des scènes créatives. Malgré les gestes que j’essaie de tenir les plus réguliers, les lignes tracées ne sont jamais de la même longueur, de la même densité. Pourtant, une fois que la feuille est remplie de traits et que cette feuille s’inscrit dans un certain contexte plastique, cela donne un bloc à un espace-temps, une scène aux personnages anonymes, un paysage aux regards.

Tous mes dessins sont fragmentaires. Ils sont des pièces de puzzle, qui se réunissent temporairement pour créer un volume et un paysage unique selon des contextes différents. Ce processus de dessin me décharge des souvenirs débordants et me rassure de ne pas oublier des scènes qui seraient cachées quelque part dans la mémoire.

JiSun LEE, 2021.

유사화효가행

  • Grey Instagram Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Vimeo Icon